[ Portrait de collaborateur n°21 ]

PRÉNOM

Alexandre

FONCTION

Chef d’Equipe / Conducteur d’Engins

SOCIÉTÉ

SEEM

FORMATIONS / DIPLÔMES

J’étais inscrit au BAC STI Génie Civil mais pour cause d’un déménagement, j’ai arrêté mes études. J’ai donc intégré la société familiale, sous l’aile de mon oncle. Là-bas, j’ai commencé en tant que manœuvre puis j’ai très vite évolué au poste de conducteur d’engins. Au début, je conduisais une mini pelle 10t pour effectuer du terrassement. En parallèle, je passais mes CASES. Je suis alors passé sur des plus grosses pelles, toujours dans le terrassement, avec une spécialité dans les marées. Avant mon arrivée chez MARTEL Groupe, je travaillais déjà pour eux par le biais d’une société qui me louait à l’année avec ma pelle attitrée. Après un an et demi en location chez SEEM, ils m’ont embauché en CDI en mars 2020. J’ai intégré la SEEM en tant que Conducteur d’Engins puis en septembre 2021 je suis passé Chef d’Équipe lors de mon déplacement sur le chantier de Rungis.

CENTRES D’INTÉRÊTS

J’aime jouer au foot et au tennis sur mon temps libre. Je passe aussi beaucoup de temps à regarder les engins quand je pars en vacances par exemple, je trouve ça passionnant.

EN QUELQUES MOTS, COMMENT DÉCRIRIEZ-VOUS VOTRE RÔLE DANS L’ENTREPRISE ?

Au sein de la SEEM, mon rôle est d’être présent sur les chantiers de démolition et assurer son bon fonctionnement. Je travaille majoritairement avec deux engins : la pelle 3Ot Hyundai HX 300 et depuis septembre 2021 la pelle grand bras HX 480. La pelle grand bras est utilisée sur nos plus gros chantiers. En effet, celle-ci est tellement imposante que nous ne pouvons pas la déplacer sur tous nos chantiers. D’autant plus que nous devons faire appel à un prestataire extérieur pour le déplacer. Lorsque je conduis les véhicules, je dois extraire et manipuler les matériaux démolis ainsi que les charger et les décharger dans des bennes. Quand je ne suis pas dans mon véhicule, je peux être en réunion de chantier ou encore gérer avec Hervé (Dispatcheur) les camions et les bennes dont j’ai besoin sur le chantier pour le lendemain. Je dois veiller à la bonne sécurité sur le chantier lorsque l’engin est en activité. Enfin je dois entretenir mon véhicule.

À QUOI RESSEMBLE VOTRE JOURNÉE TYPE ?

Pour moi une journée type démarre à 7h sur le chantier. En arrivant je donne les indications de la journée aux intérimaires et aux camions, bennes. Au cours de la journée, je démolis depuis ma pelle et décharge directement les matériaux dans les bennes. Quand celles-ci sont pleines, j’appelle les prestataires au fur et à mesure pour qu’ils puissent les récupérer et les remplacer par des bennes vides. Cela se fait en moyenne tous les 2 jours voir tous les jours sur les plus gros chantiers. En fin de journée, je fais le point avec les intérimaires sur la journée et le matériel qu’il peut manquer. Je rentre au dépôt pour déposer le rapport de chantier journalier (bon d’heure, chargement des camions et autres détails du chantier). Un peu avant la fin du chantier en cours, les conducteurs de travaux m’appellent afin de me donner les indications du prochain chantier à effectuer. Souvent, nous visitons ce nouveau chantier le matin même. C’est à ce moment-là que le conducteur de travaux me donne les indications, les côtes et les délais. Par la suite, il passe tous les 2 jours en moyenne sur le chantier pour s’assurer du bon déroulement de celui-ci.

RACONTEZ-NOUS UNE ANECDOTE LIÉE À L’ENTREPRISE OU À VOTRE PARCOURS

Un jour, avec Fabrice MARTEL, nous étions sur un chantier sur lequel nous devions poser des blocs de béton. C’était un vrai casse-tête ! C’est à ce moment que Fabrice me dit « On n’a pas fait de grandes études mais on réfléchit beaucoup ». Je me suis tout de suite reconnu dans ses paroles. Il y a aussi les moments où nous mangeons avec Fabrice lors des grands déplacements, c’est très familial et c’est grâce à ces moments-là que je sais pourquoi je travaille ici.