Anthony LUXOZ

[ Portrait de collaborateur n°11 ]

FORMATIONS / DIPLÔMES

Diplômé d’un BAC S au Lycée Saint-Marc à Nivolas-Vermelle (38), j’intègre la Fac de Médecine de Lyon avec l’envie d’être kinésithérapeute, mais ma 1ère année n’aboutit pas. Je me réoriente vers un DUT Génie Civil, que j’effectue à Bourges (18). Lorsque je dois réaliser mon 1er stage de 6 semaines, je contacte différentes sociétés de Travaux Publics et je rejoins la SEEM en tant que Canalisateur. Puis, pour mon 2ème stage, j’opte pour la découverte du Bâtiment et je passe 4 semaines au sein de SEEA Da Costa en tant que Maçon. Ensuite je fais une Licence « Risques Construction Environnement » à Bourges (18), que j’effectue en contrat de professionnalisation à la SEEM. Pendant 1 an je travaille principalement sur le terrain, je change d’équipes régulièrement et je touche un peu à tout (terrassement, maçonnerie, canalisation, conduite de travaux). A ce moment-là, en 2014, Wilfried Martel a pour projet de relancer la société DRA et me propose d’en faire partie. Je suis alors 2 semaines de formation « Encadrement Chantier Amiante » à Mulhouse (68) afin d’intégrer DRA en tant que Chef de Chantier Amiante dès l’obtention de ma licence. Cependant les choses ne se passent pas comme prévues et j’intègre finalement DRA un an après, en tant qu’Opérateur Amiante. C’est 1 an et demi plus tard que je deviendrai Chef de Chantier et que je participerai au chantier référence de l’Hôtel-Dieu à Clermont-Ferrand (63) pendant 11 mois. A mon retour en Décembre 2017, je passe ma formation « Encadrement Technique Amiante » et je deviens Conducteur de Travaux. J’ai alors une double casquette pendant près de 2 ans, je suis à la fois Conducteur de Travaux et Chargé d’Affaires, ce qui s’avère être compliqué à gérer jusqu’à Juin 2019 où je deviens Chargé d’Affaires à plein temps.

CENTRES D’INTÉRÊTS

Je fais régulièrement des randonnées et des treks en montagne. Je pratique également la pèche et la chasse sous-marine.

EN QUELQUES MOTS, COMMENT DÉCRIRIEZ-VOUS VOTRE RÔLE DANS L’ENTREPRISE ?

Ma mission est d’assurer une continuité de volume de travail pour la société afin de la faire vivre ! J’alimente les équipes chantiers, en obtenant des marchés avec de nouveaux clients, en prospectant, mais également en les fidélisant. Je me dois de construire une relation pérenne avec les clients, et de diversifier mon portefeuille clients. Aussi, je m’occupe de l’étude des chantiers, j’effectue les visites, le chiffrage et la réalisation de données sur place. Enfin, mon rôle est également de maintenir une bonne communication interne avec notre QSE, les Conducteurs de Travaux et équipes terrain afin d’avoir une vision exacte du chantier, et pourvoir ainsi adapter mes études.

À QUOI RESSEMBLE VOTRE JOURNÉE TYPE ET SUR QUELS PROJETS TRAVAILLEZ-VOUS ACTUELLEMENT ?

En arrivant au bureau le matin, je fais un point sur mes objectifs du jour. J’organise principalement mes rendez-vous physiques et téléphoniques, ainsi que les visites chantiers le matin. Ainsi, l’après-midi je me consacre à la réalisation des études, chiffrages et des suivis de dossiers. J’effectue mes reports de métrés, côtes et j’intègre mes photos. Je définis les stratégies à adopter pour chaque chantier et réalise ainsi mes devis clients. J’assure ensuite le suivi technique et financier de mes dossiers. Aussi, je rédige les mémoires techniques destinés aux marchés publics. Actuellement, mon principal objectif est lié à notre certification MASE récemment obtenue. En effet, j’ai pour mission de diversifier notre clientèle, en approchant des industriels dans la chimie et pétrochimie, secteur peu connu à ce jour par DRA. Aussi, depuis 1 an je travaille à ouvrir notre marché en Savoie et Haute-Savoie, nous commençons petit à petit à y être référencé.

RACONTEZ-NOUS UNE ANECDOTE LIÉE À L’ENTREPRISE OU À VOTRE PARCOURS

J’ai failli ne jamais intégrer la société DRA ! En effet, en 2014 lorsque j’ai saisi l’opportunité d’être Chef de Chantier, mes 1ers chantiers ont été des échecs. J’étais déstabilisé par un secteur qui m’était totalement inconnu et je ne supportais pas le masque respiratoire. Un désamianteur qui ne supporte pas le masque c’est un comble ! J’étais alors retourné travailler chez SEEM dans le TP, jusqu’au jour où DRA a eu besoin de renfort sur un chantier de toiture à Vaulx-en-Velin (69). C’est là que le nouveau Chef de Chantier DRA, Nicolas Fernandez m’a redonné confiance et m’a convaincu de revenir travailler avec eux en amiante. Je suis fier aujourd’hui d’avoir participé à la croissance de DRA et d’avoir été aux 1ères loges de son évolution !