Écrit par Denis Lehé, Machinisme et Réseaux Juin 2020

Collecter les plantes invasives dans un caisson porté

Spécialiste de l’entretien des voiries, Frédéric Robert a développé un caisson porté pour collecter les végétaux broyés. Un outil intéressant pour lutter contre les espèces invasives comme l’ambroisie ou la renouée du Japon.

Éviter que les résidus de fauche ou de broyage ne tombent dans le fossé et finissent par boucher les avaloirs : voilà ce qui motiva Frédéric Robert à concevoir au début des années 2010 un matériel de collecte adapté sur le bras d’une débroussailleuse. “Je ne suis pas le premier à avoir imaginé une machine pour exporter la végétation, reconnaît cet entrepreneur, fondateur de la société Robert Espaces Verts à Genas (Rhône). Cependant, les équipements disponibles à l’époque étaient tous montés sur des remorques traînées. Une conception peu pratique quand le chauffeur doit reculer, et très encombrantes sur les petites routes. C’est pourquoi j’ai conçu ce caisson porté de 3 m³ qui se place aussi bien à l’avant qu’à l’arrière du tracteur, ou sur la plateforme d’un porte outils.”

Dépôt d’un brevet

Frédéric Robert a travaillé avec un chaudronnier local et le constructeur Noremat pour la fourniture de la turbine aspirante. Cette dernière est reliée à la tête du broyeur par une gaine souple de 30 cm de diamètre qui passe au-dessus de la cabine du tracteur. Le matériel a été breveté, bien que la société n’envisage pas de produire ce caisson à grande échelle pour le commercialiser. “Ce dépôt de brevet prouve surtout notre antériorité sur le projet, souligne le gérant. Nous sommes protégés au cas où un constructeur proposerait un concept similaire et voudrait nous empêcher d’utiliser notre matériel.”

Le principe est polyvalent et l’entrepreneur l’a adapté à différents outils comme un groupe de fauchage Noremat, un taille-haies Cobras de chez Rabaud, un broyeur frontal et un broyeur de branches. La plupart du temps, le chauffeur vide le caisson dans des bennes posées au sol pour simplifier la logistique. Ce matériel se montre également intéressant pour lutter contre certaines plantes invasives qui colonisent les bords de route. En effet, l’exportation de ces végétaux est l’un des moyens de lutter contre leur expansion.

[…]

Retrouvez l’article complet dans l’édition hors-série de Machinisme et Réseaux de Juin 2020.

parution Machinisme et Réseaux Robert Espaces Verts parution Machinisme et Réseaux Robert Espaces Verts