Les incivilités sur les chantiers SDC
La société SDC, spécialisée dans l’application de revêtement de sol en béton décoratif , a réalisé plus de 60 chantiers sur les 6 derniers mois. Cependant, 18 % d’entre eux ont dû être repris ou détruits pour cause d’incivilité des riverains… Savez-vous ce que ces incivilités engendrent pour la société ?

SDC intervient dans la mise en œuvre de revêtement de sol d’extérieur en béton architecturé. Cela peut être pour des particuliers ou pour des professionnels. La société est reconnue pour mettre en valeur le béton afin d’embellir un environnement. Elle réalise près de 50 000 m² de béton décoratif chaque année ! Elle dispose notamment des certifications FNTP, gage de reconnaissance du professionnalisme dans ce domaine. Fort de ses 15 années d’expériences, elle a su se développer, faire valoir son savoir-faire et s’engage à donner entière satisfaction de leur travail à leurs clients.
Malheureusement, des incivilités interviennent souvent sur nos chantiers décrédibilisant l’image et le professionnalisme de la société. Sans compter la perte de rentabilité associée à une perte de temps, un décalage des plannings de travaux, du fait d’une main d’œuvre réquisitionnée deux fois pour un seul et même travail.

En résumé

Pour une application de 150 m² d’un revêtement de sol en béton décoratif, il faut compter 4 à 5 personnes qui œuvrent sur le chantier pendant 1 journée. Elles procèdent à la préparation du chantier jusqu’au coulage du béton. Il faut ensuite une demi-journée aux équipes pour réaliser la finition du béton (sablée/désactivée/imprimée…). Ce n’est qu’après 24 heures ad minima que le béton a suffisamment durci pour permettre un accès provisoire aux piétons. Pour une remise sous circulation de véhicules, il faudra compter 3 à 7 jours selon les conditions météorologiques.
Découvrez en détails la méthodologie d’exécution des travaux de revêtement béton. Ainsi, vous pourrez mieux appréhender ce que ces incivilités engendrent pour nos équipes.

Étape 1. Préparation avant coulage.

En amont du coulage du béton prêt à l’emploi, le terrain doit être préparé par les équipes de terrassement. Le terrain naturel doit être terrassé et une couche de matériaux doit être mise en place, afin que celui-ci soit stable. Nos équipes réceptionnent le support et vérifient qu’aucun réseau n’est visible, soit enterré, et que les pentes et épaisseurs sont conformes au plan.
Nos équipes procèdent à l’arrosage du fond de forme, et protège les immeubles, regards, espaces verts et autre avec du polyane sur une hauteur de 2 mètres. Elles effectuent également le coffrage qui sert de repère pour le coulage de revêtement de sol en béton. Elle se conforme au plan du marché en termes de pente et d’épaisseur.

Étape 2. Commande, Fabrication et Livraison du béton.

Nous travaillons en étroite collaboration avec nos unités de production de béton, SEBM Genas et SEBM Sud située à Grigny. Nos centrales élaborent les formules béton répondant aux demandes clients. Ensuite, elles nous livrent le béton prêt à l’emploi le jour-J sur le chantier.
La commande du béton se fait en parallèle de la surveillance météo de façon à ajuster la formule de béton si nécessaire. Une fois ces informations vérifiées, l’une de nos unités de Production de béton nous livre le béton commandé sur le chantier.

Étape 3. Coulage du béton frais.

Les équipes SDC doivent diriger en sécurité le camion malaxeur et vérifier la conformité de la formule livrée. Puis, ils procèdent au coulage et à l’application du béton. Ils déversent le béton, puis le répartissent au râteau, le nivellent à la règle et procèdent au lissage. Pour finaliser cette phase, ils doivent appliquer un produit, faisant office de cure, spécifique selon le type de béton appliqué.Durant cette étape, un balisage des zones est réalisé. Il est ensuite maintenu avec la mise en place de barrières et de passerelles piétonnes de façon à délimiter la zone interdite d’accès pendant les travaux.

Un service de gardiennage peut aussi être mis en place la nuit après nos travaux de coulage, afin de sécuriser le chantier.
Pendant 24 H, le béton est encore “Frais”. Ce qui signifie que si des animaux et/ou des riverains accèdent aux chantiers balisés et marchent sur l’ouvrage, voici ce que l’on obtient :

traces de pas

Traces de pas dans du béton frais

A ce stade, si nos équipes sont encore sur place et se rendent compte de cette incivilité, ils essayent autant que possible de reboucher les trous. Cependant, cela altèrent très souvent le rendu esthétique final.

Étape 4. Finition du béton.

Après 24 heures, le béton a suffisamment durci pour qu’en cas d’incivilités des passants, cela ne génère pas de marque sur le béton et entache le rendu esthétique. Attention toutefois car le sol peut être glissant. Afin de se prémunir d’éventuelles incivilités et d’encore mieux prévenir les usagers des travaux en cours, nous avons mis en place des affichettes explicites.
Nous comptons donc sur vous pour respecter les accès interdits et respecter le travail de nos équipes.