” Désamiantage Rhône-Alpes, ça déménage ! “

le  – Jacques DONNAY – Rhône

Photo de Mr Wilfried MARTEL

© DRA – Wilfried Martel, directeur de DRA

Créé en 2012 pour accompagner le développement de Martel Groupe, Désamiantage Rhône-Alpes s’est depuis partiellement émancipé de son partenaire historique pour élargir son champ d’intervention.

Restée en sommeil entre 2012, année de sa création, et 2014, qui a vu l’arrivée de Wilfried Martel aux commandes, Désamiantage Rhône-Alpes (DRA) a depuis rattrapé le temps perdu. Après avoir obtenu l’accréditation Qualibat 1552, cette société spécialisée dans le désamiantage a adopté un rythme de croissance soutenu, doublant son chiffre d’affaires et ses effectifs chaque année. « Aujourd’hui, nous sommes 24 personnes et nous réaliserons 4 M€ de chiffre d’affaires cette année, alors que nous avions tout juste franchi le cap des 2 M€ en fin d’année dernière », confirme Wilfried Martel.

Dans le même temps, DRA a quitté Grigny, où elle s’était installée dans un premier temps, pour pendre place à Saint-Laurent-de-Mûre, où est implanté le siège de Martel Groupe, à l’origine de la création de l’entreprise. « Nous sommes restés pendant un an dans des locaux appartenant à SEEM, une autre filiale du groupe, puis nous avons intégré notre propre site au mois de septembre dernier », poursuit-il. Un bâtiment de 1 000 m2, idéalement placé pour répondre à une clientèle fortement ancrée dans l’Est lyonnais, à l’origine.

« Au départ, en effet, nous avions une dominante de clients dans cette partie de la métropole. Mais depuis, nous avons élargi notre périmètre d’intervention et nous couvrons tout le territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Nous allons même au-delà, puisque nous sommes déjà intervenus à Dijon », ajoute Wilfried Martel. Avant de souligner que, dans un futur proche, l‘entreprise devrait ouvrir une antenne en Savoie ou en Haute-Savoie. « C’est un marché où il y a beaucoup de choses à faire. Les chantiers sont nombreux dans les stations alpines notamment, où il y a beaucoup de constructions qui ont été érigées avant 1997 », conclut-il.

Voir l’article