Photo de Julien Meunier, conducteur de travaux chez SEEM
[ GAZETTE N°9 ]
NOM / PRÉNOM

MEUNIER Julien

FONCTION

Conducteur de Travaux

SOCIÉTÉ

SEEM

FORMATIONS / DIPLÔMES

A 15 ans j’étais un passionné de chevaux, j’avais donc opté pour un BEP
Élevage du Cheval, à Voiron (38). L’année suivante, j’intègre la SEEM grâce
au réseau familial pour être manœuvre en petit boulot d’été. L’environnement me plait : les journées ne se ressemblent pas et je travaille à l’extérieur, j’entre alors en BAC Pro Bâtiment TP au Lycée Tony Garnier Bron, à Lyon (69) et je passe en candidat libre un CAP Voirie ; le tout en alternance à la SEEM. A 18 ans, j’ai l’opportunité de participer au Mondial des Métiers à Eurexpo et je finis 3ème national de ma catégorie métier lors d’un concours.

Cette expérience m’a conforté dans ma réorientation, c’est à ce moment-là
que je me suis dit que j’étais vraiment à ma place ! Suite à ça, j’intègre une
formation à alternance d’Assistant Chantier de 18 mois à l’IFBTP. J’ai
toujours eu envie d’avoir un regard global des chantiers et de manager des
équipes. J’ai ensuite touché à un peu tous les métiers, en prenant petit à petit plus de responsabilités sur les chantiers. En 2003 j’encadre mon 1er chantier, celui du groupe Le Progrès à Chassieu (69), et 10 ans plus tard je suis Conducteur de Travaux et je manage 5 équipes au quotidien. C’est cette
année-là que Lionel Martel m’offre l’opportunité d’avoir une double fonction et de reprendre l’exploitation de SDC Société Désactiv’ Concept, filiale spécialisée en revêtement de sol. Pendant 5 ans je découvre un nouveau métier très technique et exigeant : le béton.

Je restructure la filiale, développe de nouveaux marchés et touche de nouveaux clients. Cependant la double casquette SEEM et SDC se révèle dure à gérer au quotidien et en 2018 je retourne à temps plein à la SEEM, en tant que Conducteur de Travaux. Je suis aujourd’hui en charge exclusivement des marchés publics pour la voirie, les enrobés et la requalification de chaussées.

CENTRES D’INTÉRÊTS

Je suis toujours passionné de chevaux et je me consacre aujourd’hui à
l’attelage avec mes enfants. J’aime voyager et découvrir de nouveaux
endroits et de nouvelles cultures.

COMMENT DÉCRIRIEZ-VOUS VOTRE RÔLE DANS L’ENTREPRISE ?

Je suis le chef d’orchestre de très bons musiciens ! Sans donner de leçon, je
gère et j’encadre la globalité d’un chantier. J’aime tout particulièrement les
chantiers de réaménagement de chaussées car on doit avancer avec une
contrainte existante et apporter des solutions techniques. La relation avec le client me plait aussi beaucoup, on construit ensemble des réflexions dans un but commun.

À QUOI RESSEMBLE VOTRE JOURNÉE TYPE ET SUR QUELS PROJETS
TRAVAILLEZ-VOUS ACTUELLEMENT ?

Mes journées commencent toujours de la même façon, entre 6h30 et 7h je
réceptionne mes équipes et donne les consignes du jour ; puis je pars en
visite sur mes chantiers, ou à des réunions. Je m’occupe ensuite de la gestion administrative et financière de mes projets et réalise des devis. Je
dois également anticiper et prévoir les équipements et le matériel nécessaire, ainsi que définir mes équipes chantier et le planning. Enfin, je clos mes chantiers en réalisant un récapitulatif budgétaire. Je gère en général environ 5 chantiers en simultané et ils s’étalent sur 7 mois environ. Actuellement, je termine mes chantiers en cours, dont 2 chantiers réalisés dans le cadre de la PPI de la Métropole de Lyon à Lissieu (69) et Saint-Germain-au-Mont-d’Or (69), ainsi que celui à Saint-Laurent-de-Mure (69) pour la SERL.

RACONTEZ-NOUS UNE ANECDOTE LIÉE À VOTRE PARCOURS

Je fête cette année mes 20 ans d’ancienneté au sein de la société ! J’ai
beaucoup de souvenirs liés à Georges, qui était le Directeur Général à
l’époque où je suis arrivé. C’est une figure qui a fait le déclic chez moi car il a cru en moi et a su me transmettre la rigueur et le goût du travail. Aujourd’hui c’est un peu comme si je portais au quotidien le maillot de mon équipe, l’équipe MARTEL Groupe. Lorsque nous avons fêté les 40 ans d’existence de la société, j’ai vraiment réalisé le chemin parcouru et je me suis senti fier d’appartenir à ce projet. J’ai pris le train au bon moment !